La lactofermentation est un procédé ancestral de conservation des aliments. A partir des sucres contenus dans le végétal, les bactéries lactiques, présentes naturellement sur le légume se développent en produisant principalement de l’acide lactique. Cette production permet l’inhibition du développement de germes indésirables grâce à la chute de pH qu’elle entraîne. En fin de fermentation, on obtient donc un produit stable et microbiologiquement sain, offrant des saveurs acidulées.

La Vie Claire, réseau de distribution spécialisé bio, lance une gamme de salades de chou autour de ce procédé de conservation. De par leur composition riche en légumes et grâce à la lacto-fermentation, les produits apportent fibres et minéraux. Read More →

Sans tofuL’entreprise a créé pour ce début d’année un nouveau tofu lactofermenté au pesto. Celui-ci est particulièrement digeste grâce aux ferments probiotiques actifs cultivés sur milieu végétal qui contribuent à l’équilibre de la flore intestinale.
 
Le produit est riche en protéines, en ferments actifs et oméga 3, il est également garanti sans gluten. Le tofu lactofermenté de Sojami est disponible dans plusieurs saveurs : mariné au tamari, aux olives, ou nature.
 
Ingrédients : Tofu* lactofermenté (eau filtrée, graines de soja* dépelliculées (22%), ferments sélectionnés), pesto* (11,8% – basilic*, huile de colza* désodorisée, huile d’olive* 1ère pression à froid, sel marin non raffiné, ail*). *Issu de l’Agriculture Biologique.
 
 
Source : Magazine CulturesBio, Jan-Fév 2015.
Chaque mois, LRBEVA NUTRITION propose l’analyse en images d’une tendance alimentaire au travers des volets successifs de son cahier de tendances.

CLIQUEZ ICI et découvrez ce mois-ci la Lactofermentation. 

De plus en plus de magazines, blogs et sites internet évoquent la tendance émergente des produits lactofermentés. La lactofermentation est un procédé ancestral de conservation des aliments. A partir des sucres contenus dans le végétal, les bactéries lactiques, présentes naturellement sur le légume se développent en produisant principalement de l’acide lactique. Cette production permet l’inhibition du développement de germes indésirables grâce à la chute de pH qu’elle entraîne. En fin de fermentation, on obtient donc un produit stable et microbiologiquement sain, offrant des saveurs acidulées. La lactofermentation est en outre un mode de conservation naturel et écologique, non polluant et peu gourmand en énergie.
C’est à partir de ce procédé qu’ont été créés des aliments tels que la sauce soja, le tamari, le miso, le kéfir, le lait ribot, la choucroute, etc. En particulier, les légumes conservés par lactofermentation possèdent plusieurs caractéristiques intéressantes sur le plan nutritionnel :
  • Une meilleure assimilation par l’organisme,
  • L’absence de conservateurs,
  • Une faible densité calorique
  • Une faible teneur en sel
  • Une richesse en vitamines (groupe B surtout) et oligoéléments.